Le Guignon - Charles Baudelaire's Fleurs du mal

Pour soulever un poids si lourd,
Sisyphe, il faudrait ton courage!
Bien qu'on ait du coeur à l'ouvrage,
L'Art est long et le Temps est court.

Loin des sépultures célèbres,
Vers un cimetière isolé,
Mon coeur, comme un tambour voilé,
Va battant des marches funèbres.
— Maint joyau dort enseveli
Dans les ténèbres et l'oubli,
Bien loin des pioches et des sondes;

Mainte fleur épanche à regret
Son parfum doux comme un secret
Dans les solitudes profondes.

Evil Fate

To lift a weight so heavy,
Would take your courage, Sisyphus!
Although one's heart is in the work,
Art is long and Time is short.

Far from famous sepulchers
Toward a lonely cemetery
My heart, like muffled drums,
Goes beating funeral marches.

Many a jewel lies buried
In darkness and oblivion,
Far, far away from picks and drills;


Many a flower regretfully
Exhales perfume soft as secrets
In a profound solitude.